Concours des Commissaires de Police (Côte d’Ivoire) : conditions, inscription, épreuves - Ivoire-Juriste
MENU




Soyez les bienvenus sur Ivoire-Juriste ! Votre Blog entièrement consacré à l'actualité juridique et à l'enseignement du Droit Ivoirien !




Les pages les plus consultées :

■ Documents de Méthodologie ■ Téléchargement ■ E-boutik
■ Evènements et Formations ■ Formations en ligne et E-learning ■ Conseil et Assistance Juridique


Concours des Commissaires de Police (Côte d’Ivoire) : conditions, inscription, épreuves

13/11/2021

Voici les conditions à remplir pour être éligible au concours direct d'accès au corps des Commissaires de Police.

Peuvent faire acte de candidature, les personnes des deux sexes remplissant les conditions du concours direct d'accès au corps des Commissaires de Police telles que définies par le Décret n°2001-782 du 14 décembre 2001 fixant les modalités d'application de la loi n° 2001-479 du 09 Août 2001 portant statut des personnels de la Police Nationale, relative au recrutement et à la formation des personnels de la Police Nationale, à savoir :

• Être de nationalité ivoirienne ;

• Jouir de ses droits civiques ;

• Être de bonne moralité ;

• Être titulaire d'une maîtrise de l'enseignement supérieur ou d'un master 2 ;

• Remplir les conditions d'aptitude physique et intellectuelle exigées pour l'exercice de la fonction de Policier ;

• Être reconnu indemne de toute infection grave ou contagieuse notamment, tuberculeuse, cancéreuse, lépreuse, neurologique, mentale ou de toute infection au VIH-SIDA ;

• Être âgé de 18 ans au moins et de 30 ans au plus, au 1er janvier 2021 ;

• Mesurer au moins 1m65 pour le candidat de sexe masculin et lm60 au moins pour le candidat de sexe féminin ;

• Être de bonne constitution physique ;

• Être reconnu apte au service de jour et de nuit ;

• Avoir sans aucune correction par verre, une acuité visuelle supérieure ou égale à huit dixième (8/10°) pour chaque œil ;

• Avoir également un champ visuel et un sens chromatique normaux.


LES ETAPES D'INSCRIPTION

Le concours se déroule en quatre phases :

• Les inscriptions en ligne ;

• Les tests d'aptitude médicale et physique ;

• Les épreuves écrites d'admissibilité ;

• Les épreuves orales d'admission définitive


COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDISATURE ET FRAIS D'INSCRIPTION

Les dossiers de candidature devront comprendre les pièces suivantes :

• Un extrait d'acte de naissance datant de moins de six (06) mois ;

• Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;

• Une demande de candidature établie sur papier libre (papier ministre) entièrement écrite, datée et signée de la main du candidat et adressée à Monsieur le Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité et précisant le corps pour lequel le candidat déclare postuler ;

• Un curriculum vitae certifié sincère précisant notamment :

• Le cursus scolaire et universitaire avec indication de tous les établissements d'enseignement fréquentés ;

• Les divers emplois occupés par le postulant à la date de la demande et éventuellement les emplois occupés dans l'Administration Publique ;

• Un certificat de nationalité datant de moins de six (06) mois ;

• Un engagement décennal à servir dans la Police Nationale ;

• Une photocopie légalisée de la Maîtrise de l'enseignement supérieur ou du Master 2 ;

• Une enveloppe timbrée format 22,5 x 15 portant l'adresse du candidat ;

• Une photocopie de la Carte Nationale d'identité ou de l'attestation d'identité.

Les frais d'inscription sont fixés à quinze mille (15.000) FCFA.
En outre, le candidat a à sa charge le prix de la pochette fixé à deux mille.
FCFA et des photos numériques à deux mille (2.000) FCFA.

LES EPREUVES DU CONCOURS DE POLICE

Les épreuves écrites portent sur les matières suivantes :

• Une interrogation écrite portant sur un sujet se rapportant aux problèmes politiques, économiques et sociaux du monde contemporain : durée : 5 heures, coefficient 5 ;

• Une interrogation écrite portant sur un sujet de droit pénal général ou de procédure pénale : durée : 3 heures, coefficient 3 ;

• Une interrogation écrite portant sur un sujet de droit constitutionnel ou de droit administratif : durée : 3 heures ; coefficient 3.







AJOUTER UN COMMENTAIRE