Procédure judiciaire en Côte d’Ivoire : justice des vainqueurs ? - Ivoire-Juriste

Soyez les bienvenues sur Ivoire-Juriste ! Votre Blog entièrement consacré à l'actualité juridique et à l'enseignement du Droit Ivoirien !


Les pages les plus consultées :
■ Droit Administratif ■ Droit Constitutionnel ■ Documents de Méthodologie ■ Téléchargement ■ E-boutik

Procédure judiciaire en Côte d’Ivoire : justice des vainqueurs ?

20/08/2016

Procédure judiciaire en Côte d’Ivoire : justice des vainqueurs ?












Les victimes en Côte d’Ivoire sont toujours en quête de justice pour les violations graves des droits de l’homme perpétrées par les deux camps lors de la crise postélectorale de 2010-2011. 



Dès le début de son mandat, le président Alassane Ouattara a pris des engagements solennels de traduire les auteurs des crimes devant la justice, mais il en a tenu très peu. La lenteur des tribunaux et le manque de transparence dans les procédures ont laissé la place au scepticisme et à l’exploitation politicienne de la justice. 

Depuis la crise, une seule personne en Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, l’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo, est jugée par la cour d’assises d’Abidjan pour des violations graves des droits de l’homme liées à la crise post- électorale. Lorsque l’ancien procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI), 

Louis Moreno Ocampo a ouvert l’enquête sur la situation en Côte d’Ivoire en 2011, il a affirmé qu’il adopterait une « approche séquentielle » en traitant d’abord les crimes présumés commis par le camp Gbagbo avant de se tourner ceux attribués au camp Ouattara.

« Justice des vainqueurs »

En fait, cette approche a perpétué un sentiment de « justice des vainqueurs ». Les trois personnes accusées à ce jour par la CPI sont des fidèles du camp Gbagbo.

Du fait que depuis des décennies, des dirigeants politiques ont manipulé les divisions ethno-régionales en Côte d’ Ivoire, certains craignent que la stratégie de poursuite actuelle de la CPI n’exacerbe cette tension. 


LIRE LA SUITE SUR :  Abidjan.net





AJOUTER UN COMMENTAIRE