Actualité juridique : sensibilisation sur l'abolition «définitive» de la peine de mort - Ivoire-Juriste

Soyez les bienvenues sur Ivoire-Juriste ! Votre Blog entièrement consacré à l'actualité juridique et à l'enseignement du Droit Ivoirien !


Les pages les plus consultées :
■ Droit Administratif ■ Droit Constitutionnel ■ Documents de Méthodologie ■ Téléchargement ■ E-boutik

POUR VOS COURS DE PREPARATION AU CONCOURS ENA ET INFJ (MAGISTRATURE - GREFFE) APPELEZ VITE AU +225 87507397


Actualité juridique : sensibilisation sur l'abolition «définitive» de la peine de mort

27/08/2016

Actualité juridique : sensibilisation sur l'abolition «définitive» de la peine de mort















Le  Droit pénal ivoirien a depuis  la Constitution de 2000 supprimé la peine de mort des sanctions pénales en Côte d'Ivoire. Et la sensibilisation de cette reforme relative à la protection des Droits de l'homme, se poursuit toujours auprès des médias et surtout auprès de la société civile.




Ainsi, dans le cadre de la ratification de l'OP2, accord sanctionnant le deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP), un atelier sur la sensibilisation des médias et la société civile en faveur de l'acte, s'est tenu vendredi matin au siège de la « Caritas-Ci » sis à Cocody. 

Il a été organisé par l'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture de Côte d'Ivoire (ACAT-CI), avec l'appui de l'Organisation Internationale de la francophonie (OIF), comme constaté sur place par Koaci.com.

Initié au mois de mai, l'ACAT-CI mène en effet un projet de plaidoyer auprès des autorités ivoiriennes, alors que ces dernières se préparent à introduire une nouvelle constitution. L'objectif vise essentiellement la ratification de l'OP2, qui rendra définitive l'abolition de la peine de mort en Côte d'Ivoire.

À ce titre, afin de mobiliser les journalistes et la société civile sur la nécessité de la ratification d'un tel accord, l'action qui bénéficie du soutien financier de l'OIF a organisé un atelier de travail autour du thème " Sensibilisation des médias et la société civile en faveur de la ratification de l'OP2".

D'entrée de jeu, le président de l'ACAT-CI, Paul Angaman a présenté le contenu de l'OP2 à la presse. Lequel regroupe plusieurs articles et accords consacrés au droit à la vie. Avant d'évoquer 10 raisons d'abolir la peine de mort.

Des travaux ainsi réalisés en atelier, ont pu ressortir des obstacles à la ratification et, des solutions en vue d'y faire face ont été apportées.

Afin de renforcer le plaidoyer également, un groupe de travail regroupant les journalistes présents et, des membres de la société civile a été mis en place, en vue de la production périodique d'articles de presse et de reportages en faveur de la ratification de l'OP2.

En Afrique, 20 pays ont aboli la peine de mort en droit, 18 respectent un moratoire sur les exécutions et 16 pratiquent encore la peine de mort. Sur les 20 ayant aboli la peine mort, 11 ont ratifié le protocole 2 qui consacre l'irréversibilité ou l'abolition définitive de la peine de mort.

En Côte d'Ivoire, l'ACAT-CI est la principale association qui se bat pour l'abolition définitive de la peine de mort. L'action est membre d'un réseau de 30 associations nationales présentes sur 4 continents. 

Elle est également fédérée au sein de la fédération internationale de l'ACAT, la FIA-CAT, qui bénéficie du statut consultatif auprès des nations unies (ONU) et du statut d'observateur auprès de la commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP).



Source : Koaci.com




AJOUTER UN COMMENTAIRE