Côte d'Ivoire : des nominations dans le "Dramanistan" - Ivoire-Juriste

Soyez les bienvenues sur Ivoire-Juriste ! Votre Blog entièrement consacré à l'actualité juridique et à l'enseignement du Droit Ivoirien !


Les pages les plus consultées :
■ Droit Administratif ■ Droit Constitutionnel ■ Documents de Méthodologie ■ Téléchargement ■ E-boutik

POUR VOS COURS DE PREPARATION AU CONCOURS ENA ET INFJ (MAGISTRATURE - GREFFE) APPELEZ VITE AU +225 87507397


Côte d'Ivoire : des nominations dans le "Dramanistan"

20/08/2016

Côte d'Ivoire : des nominations dans le "Dramanistan"













Une tendance qui peut être qualifiée pour certains d'immaturité démocratique africaine ou de "défavoritisme" parmi les citoyens d'une nation : la préférence ethnique dans la gestion du pouvoir politique.




Un nouveau terme pour caractériser la manière dont le chef de l'État ivoirien, Alassan Ouattara nomme les représentants du pouvoir central est né : " le Dramanistan".

C'est aux vues du constat des noms de différents représentants du pouvoir central qu'est née cette appellation.

En effet, le critère ethnique dans le choix des membres du gouvernement dans certains pays africains en général et plus précisément en Côte d'Ivoire n'est pas chose nouvelle.

Cela se faisait depuis l'époque du Père de la Nation ; Félix Houphouet Boigny, d'ethnie baoulé, qui avait pour "filleule" de même ethnie, Henry Konan Bédié.

Se même schéma de préférence ethnique s'est vu appliquer avec l'ex-chef de l'État, Laurent Gbagbo, et dont le "bon petit", Blé Goudé, politicien vigoureux, étaient tous deux d'ethnie Bété.

Aujourd'hui encore cette tendance au favoritisme ethnique mime cette fois-ci le Gouvernement Ouattara, puisque l'on constate un fort nombre de noms d'ethnie Baoulé et Dioula (Le Dramanistan).

Le récent communiqué de presse relatif aux nouvelles nominations dans les administrations et les EPN, est ainsi, édifiant.

"Les Koffi, les Kouassi, les Konan, et autres sont 86, les bakayoko, les Bamba, etc, sont 31 sur un total de 117 pour ces nominations. 
Doit-on dire : les nominations dans le Dramanistan sont toujours d'abord très majoritairement Nordiques (les Ouattara, les Koné, les bakayoko, les Bamba, etc), puis accessoirement les accompagnateurs et ramasseurs de miettes (les Koffi, les Kouassi, les Konan, etc ou le contraire ? ", se préoccupe MAMADEGA, un internaute qui à laissé ce commentaire sur le site d'actualité, Koaci.com.

Pour voir le communiqué de presse relatif aux nouvelles nominations dans les administrations et les EPN, cliquez ici.







AJOUTER UN COMMENTAIRE